Chronos chronos left.png
Rusmed logo color.png
Chronos chronos right.png

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Anton Stuermer

From Commission Historique


Anton Stuermer
First name Anton
Last name Stuermer
Gender masculin
Birth 2 January 1919 (Aschaffenburg)
Father's occupation ''Oberlehrer und Schulleiter''

These Spätreife bei schulentlassenen Hilfsschülern (Reichsuniversität Straβburg, 1944)
Examen 16 September 1944
Thesis supervisor Adalbert Dietrich
Profession Arzt


Anton Stürmer est né le 2 janvier 1919 à Aschaffenburg, une ville de Bavière située en Basse-Franconie. Il est le fils de l’enseignant et directeur d’école Eugen Stürmer et de son épouse, Katharina née Heuser.

Anton effectue l’ensemble de sa scolarité dans sa ville natale, en commençant par fréquenter l’école élémentaire (Grundschule) pendant quatre années. En 1928, il poursuit son cursus scolaire dans le secondaire (Humanistisches Gymnasium), où il obtient neuf ans plus tard, en 1937, son baccalauréat (Reifeprüfung).

Il se soumet ensuite au service du travail obligatoire (Arbeitsdienstpflicht), puis effectue son service militaire (Wehrpflicht) pendant près de deux ans. Alors que son service militaire touche à sa fin, la Seconde Guerre mondiale éclate en septembre 1939, si bien qu’Anton est versé dans les troupes d’active et reste mobilisé dans la Luftwaffe.

En janvier 1940, il obtient une permission pendant laquelle il peut entamer des études de médecine. Il s’immatricule d’abord à l’université de Marbourg. Détaché comme soldat-étudiant, il parvient à suivre l’ensemble des semestres précliniques, qu’il conclut par l’obtention de l’examen intermédiaire de médecine (ärztliches Vorexamen). Pour la suite de son cursus universitaire, Anton part étudier à la Reichsuniversität Straßburg.

En 1944, Anton Stürmer rédige, sous la direction du Dozent Dr. med. habil. Nikolaus Jensch, une thèse de doctorat de médecine intitulée « Maturité tardive d’élèves des classes élémentaires en rupture de parcours scolaire » (Spätreife bei schulentlassenen Hilfsschülern). Jensch était alors le directeur par intérim de la clinique psychiatrique de la Reichsuniversität, à la suite du décès du Professeur Bostroem, à qui Anton rend hommage au début de sa thèse car il devait l’impulsion de son travail [1]. Stürmer est l’un des seize doctorants dont les travaux ont été encadrés par Nikolaus Jensch à la Reichsuniversität Straßburg entre 1943 et 1944.

Dans son curriculum vitae accompagnant le manuscrit de sa thèse, Anton écrit qu’il « envisage de passer l’examen d’État de médecine au cours du semestre d’été 1944 », un examen qui permet d’obtenir l’autorisation d’exercer la médecine (Approbation).

Biography

Landmarks

Locations

Nationalities

  • German

Confessions

Publications

Relationships

Disciple of

Links to institutions

1Universität Marburg
student, January 1940 - 1942
2Reichsuniversität Straβburg
student, 1942 - 1944
1919-01-02T00:00:00Z
Private life
Birth
1944-01-01T00:00:00Z
Private life
Thesis
1944-09-16T00:00:00Z
Private life
Examen
1940-01-01T00:00:00Z
1942-01-01T00:00:00Z
Carreer
1942-01-01T00:00:00Z
1944-01-01T00:00:00Z
Carreer
{"selectable":false,"min":"1914-01-01T00:00:00Z"}

References



  1. « In tiefer Verehrung gedenke ich meines leider allzu füh durch einen jähen Tod aus seinem nimmermüden Schaffen gerissenen Lehrers, Herrn Prof. Dr. med. August Boestroem, dem ich die Anregung zu dieser Arbeit verdanke ».