Chronos chronos left.png
Rusmed logo color.png
Chronos chronos right.png

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Eugen Schildge

From Commission Historique


Eugen Schildge
First name Eugen
Last name Schildge
Gender masculin
Birth 14 May 1919 (Alpirsbach/Schwarzwald)
Father's occupation Pasteur (Pfarrer)

These Ein Beitrag zu dem Polycythaemieproblem (Reichsuniversität Straβburg, 1945)
Thesis supervisor August Hirt, Johannes Stein, Hajo Wolbergs
Profession Arzt

Title Dr. med.


Biography

Enfance et scolarité

Eugen Schildge est né le 14 mai 1919 à Steinfischbach im Taunus dans l’État populaire de Hesse. Eugen est issu d’une famille de confession protestante ; son père étant pasteur (Pfarrer) dans le petit village de Steinfischbach.

En 1925, alors qu’Eugen est âgé de six ans et qu’il est en âge d’être scolarité, la famille déménage en raison de la mutation de son père dans une autre paroisse. La famille Schildge s’installe dans le Wurtemberg, à Nellingen dans l’arrondissement d’Ulm. Eugen est d’abord scolarisé à l’école primaire (Grundschule) du village. Il entre ensuite à la Lateinschule de Blaubeuren pendant deux années, avant de terminer son cursus scolaire à la Kepler-Oberschule de Freudenstadt, où il obtient son baccalauréat (Reifeprüfung) en février 1938.

Une fois diplômé, Eugen effectue son service du travail obligatoire au Reichsarbeitsdienst. À partir du mois d’octobre 1938, il débute son service militaire dans une unité de la Luftwaffe puis finit par être affecté au service de santé des armées (Sanitätsdienst) après environ six mois d’instruction et d’entraînement de base (Grundausbildung).


Les études de médecine

En janvier 1940, Eugen est détaché du service armé afin de pouvoir entreprendre des études de médecine comme étudiant-soldat (zum nebendienstlichen Medizinstudium). Il s’inscrit à l’université d’abord à Munich, où il termine les deux premières années de la formation médicale, jusqu’à l’obtention de l’examen intermédiaire de médecine (Physikum) en avril 1941.

Pour la suite de son cursus universitaire et notamment les semestres dits cliniques, Eugen est muté à la Reichsuniversität Straßburg en Alsace annexée, étant manifestement affecté dans une compagnie étudiante. Il suit les cinq semestres suivants (du cinquième au neuvième). Au cours de ses études à Strasbourg, Eugen est contraint d’interrompre ses études à deux reprises, pour six mois à chaque fois, en raison de son enrôlement dans l’armée à la fin du quatrième et du septième semestre. À la suite de l’évacuation de l’université nazie de Strasbourg à l’automne 1944, Eugen se rend à l’université de Tübingen où il termine ses études avec le dixième semestre de sa formation.

Le 19 juin 1943, alors qu’il est encore doctorant, Eugen Schildge épouse la docteure en médecine Edith Messmer, née le 20 novembre 1919 à Fribourg-en-Brisgau, qui était également étudiante à la Reichsuniversität Straßburg. De leur union est né un premier enfant, Klaus-Peter, le 20 mai 1944. À ce moment-là, Eugen possède le grade d’adjudant du corps sanitaire (Sanitäts-Feldwebel)[1]. Enfin, lorsqu’Eugen suit le dernier semestre son cursus à Tübingen, le couple Schildge s’est installé à Alpirsbach, une ville située en Souabe.


La thèse de doctorat de médecine

Durant ses études à Strasbourg, Eugen complète sa formation universitaire par la rédaction d’une thèse de doctorat de médecine. Sous la codirection du Dozent Dr. Hajo Wolbergs du service de médecine interne et du Professeur August Hirt de l’institut d’anatomie, Eugen rédige une thèse de doctorat intitulée « Une contribution au problème de la polycythémie » (Ein Beitrag zu dem Polycythaemieproblem).

Dans sa thèse, il travaille sur la polycythémie, c’est-à-dire l’augmentation et la multiplication de la quantité d’érythrocytes dans la circulation sanguine. Il commence par traiter la physiologie de la moelle osseuse et son rôle dans la régulation de l’érythropoïèse, puis cherche à mettre en évidence les principaux processus de régulation. Il décrit également l’importance du système neuro-végétatif dans l’hématopoïèse. Concernant la pathogénèse, Schildge fait la différence entre la polycythémie avec et sans origine néoplasique (mit/ohne neoplastische Genese) et présente les différentes théories évoquées dans la littérature scientifique. Il se base enfin sur trois cas cliniques de polycythémie observés à la clinique médicale de Strasbourg.

Enfin, signalons qu’à la fin de sa thèse, Eugen remercie ses directeurs de thèses, le Professeur Hirt et le Dozent Wolbergs, ce dernier se trouvant au front lors de la remise du manuscrit. Il adresse également ses remerciements au Dozent Schubart pour son « amical soutien ».


Lebenslauf – version allemande

Am 14. Mai 1919 kam ich in Steinfischbach im Taunus als Sohn der dortigen Pfarrers Wilhelm Schildge und seiner Ehefrau Anne, geborene Ketter zur Welt.

In meinem sechsten Lebensjahr erfolgte die Versetzung meines Vaters nach Nellingen, Kreis Ulm. Hier besuchte ich die Grundschule. Zwei Klassen der höheren Schule absolvierte ich an der Lateinschule in Blaubeuren, die restlichen an der Kepler-Oberschule in Freudenstadt. An dieser Anstalt legte ich im Februar 1938 die Reifeprüfung ab.

Nach Ableistung meiner Arbeitsdienstpflicht trat ich im Oktober 1938 in einen Truppenteil der Luftwaffe ein. Nach fast halbjähriger Grundausbildung kam ich in den Sanitätsdienst.

Im Januar 1940 erfolgte meine Kommandierung zum nebendienstlichen Medizinstudium. Bis zum Physikum, daß ich im April 1941 bestand, studierte ich vier Semester an der Universität München. Vom fünften bis zum neunten Semester war ich an der Reichsuniversität Straßburg eingeschrieben. Zu meinem letzten Semester bin ich nach Tübingen versetzt.

Nach dem vierten und siebten Semester war ich je ein halbes Jahr bei der Truppe im Einsatz.

Ich bin mit der Ärztin Dr. med. Edit Schildgen geborene Messmer, seit dem 19. Juni 1943 verheiratet. Am 20. Mai 1944 kam unser erster Junge Klaus-Peter zur Welt.


Landmarks

Locations

Nationalities

  • German

Confessions

  • Protestant

Publications

Relationships

Disciple of

Links to institutions

1Universität Tübingen
student, 1 October 1944 - 30 March 1945
2Reichsuniversität Straβburg
student, 1 October 1941 - 30 September 1944
3Universität München
student, January 1940 - April 1941
4Sanitätsdienst
San.-Feldwebel, 1941 - 1942
San.-Feldwebel, 1943 - 1944
1919-05-14T00:00:00Z
Private life
Birth
1945-01-01T00:00:00Z
Private life
Thesis
1944-10-01T00:00:00Z
1945-03-30T00:00:00Z
Carreer
1941-10-01T00:00:00Z
1944-09-30T00:00:00Z
Carreer
1940-01-01T00:00:00Z
1941-04-01T00:00:00Z
Carreer
1941-01-01T00:00:00Z
1942-01-01T00:00:00Z
Carreer
Sanitätsdienst, San.-Feldwebel,
1943-01-01T00:00:00Z
1944-01-01T00:00:00Z
Carreer
Sanitätsdienst, San.-Feldwebel,
{"selectable":false,"min":"1914-01-01T00:00:00Z"}

References

À propos de cette page

Rédaction : ©Loïc Lutz



  1. Schildge, Edith. Beobachtungen über Ruhrrheumatismus. Diss. med.. Strassburg, 1944. p. 32.