Chronos chronos left.png
Rusmed logo color.png
Chronos chronos right.png

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Paul A. Schneider

From Commission Historique


Paul A. Schneider
First name Paul A.
Last name Schneider
Gender masculin
Birth 15 February 1918 (Straβburg i.Els.)
Death 8 August 1989 (Strasbourg)
Father's occupation Fondé de pouvoir (Prokurist)

These Über die Steinkrankheit der Bauchspeicherdrüse (mit zwei eigenen Beobachtungen) (Reichsuniversität Straβburg, 1943)
Examen 17 May 1943
Thesis supervisor Otto Bickenbach
Profession Arzt

Title Dr. med.

Identities Schneider, Paul Alex Edouard


Biography

De l’enfance aux études de médecine

Paul Alex Edouard Schneider est né le 15 février 1918 à Strasbourg dans une Alsace encore rattachée au Reich allemand. Son père, Adolf Schneider, exerçait la profession de fondé de pouvoir (Prokurist).

Paul Alex grandit à Strasbourg et bénéficie de l’instruction française au lycée. À l’issue de sa scolarité dans le secondaire, Paul Alex réussit la première partie du baccalauréat en 1935, puis la seconde partie l’année suivante. À l’automne 1936, il décide de poursuivre ses études dans le supérieur et s’inscrit alors à la faculté de médecine de l’université de Strasbourg, pour débuter des études de médecine.

Avec le déclenchement de la guerre en septembre 1939, Paul Alex est contraint d’interrompre son cursus. Un an plus tard, il parvient à poursuivre ses études en s’immatriculant à l’université d’Heidelberg. Avec l’ouverture de la Reichsuniversität Straßburg en Alsace annexée en novembre 1941, Schneider se rend à Strasbourg pour la fin de son parcours universitaire.

Le 1er janvier 1942, il travaille comme auxiliaire scientifique (wissenschaftliche Hilfskraft), puis comme Pflichtassistent à la policlinique médicale dirigée par le Professeur Bickenbach. Parallèlement, il conclut ses études par l’obtention, en décembre 1942, de l’examen médical d’État (medizinisches Staatsexamen), qui permet l’obtention de l’autorisation d’exercer la médecine (Approbation). Dès le 1er janvier 1943, Schneider obtient un poste comme Volontärassistent à la policlinique.


La thèse de doctorat de médecine

Après avoir fait la connaissance du Professeur Bickenbach, Schneider entreprend de compléter sa formation médicale par la rédaction, en 1943, d’une thèse de doctorat de médecine. Il travaille sur deux cas de patients soignés à la clinique médicale de Strasbourg qui présentaient des calculs dans le pancréas (Pankreassteine). Dans sa thèse intitulée Über die Steinkrankheit der Bauchspeicheldrüse (mit zwei eigenen Beobachtungen), Schneider commence par dresser l’état actuel des recherches dans la littérature scientifique sur cette pathologie relativement rare. Après une description de l’étiologie, il développe la pathogénèse, ainsi que l’anatomopathologie non seulement des calculs pancréatiques mais aussi des dommages qu’ils causent dans le pancréas.

Schneider détaille les éléments permettant d’établir le diagnostic, avec le tableau clinique (prenant en compte la douleur, les troubles digestifs ou encore un amaigrissement rapide qui sont typiques de la pathologie). Il développe ensuite les éléments ayant trait aux analyses médicales et chimiques, un indispensable complément aux signes cliniques dans la démarche médicale. D’après les travaux récents publiés dans la littérature scientifique, Schneider estime que la réalisation d’un cliché radiographique est déterminant dans la prise en charge du patient.

Paul Alex examine ensuite les différentes formes cliniques de la lithiase pancréatique (Pankreolithiasis), avant d’énumérer les complications de cette pathologie. Il consacre la suite de son travail à l’étude des deux cas observés à la clinique médicale de Strasbourg, le premier en 1940 et le second fin 1941. Il détaille chacun des deux cas, dresse une précise anamnèse et étudie attentivement les différents examens réalisés, reproduisant également des clichés radiographiques.

Il conclut son travail en développant quelques possibilités de traitements, reposant d’abord sur l’aspect purement symptomatique (réduction de la douleur et des coliques par l’administration de morphine ou d’autres substances et par la prescription d’une diète). Il s’agit ensuite d’intervenir sur les calculs eux-mêmes, que ce soit en intervenant sur leur formation par l’administration de médicaments ou en envisageant leur extraction en réalisant un geste chirurgical. Schneider remarque que dans l’ensemble, les résultats de ces traitements sont plutôt satisfaisants, avançant un taux de mortalité de 7%, concernant principalement des patients diabétiques ou présentant des formes graves de pancréatites.

Il dépose le manuscrit de sa thèse auprès de la Reichsuniversität Straßburg le 10 mai 1943, puis la soutient devant le doyen de la faculté de médecine, Johannes Stein, et son directeur de thèse, Otto Bickenbach.

Paul Alex Schneider meurt à Strasbourg le 8 août 1989.


Landmarks

Locations

Nationalities

  • German (1918 - 1919)
  • French (1919 - 1940)
  • Alsacien (1940 - 1944)
  • French (1944 - 1989)

Confessions

Publications

Relationships

Disciple of

Links to institutions

1Université de Strasbourg, UdS, 1918-1939
Etudiant, 1 October 1936 - 1 September 1939
2Universität Heidelberg
student, September 1940 - November 1941
3Reichsuniversität Straβburg
student, November 1941 - 1943
1918-02-15T00:00:00Z
Private life
Birth
1989-08-08T00:00:00Z
Private life
Death
1943-01-01T00:00:00Z
Private life
Thesis
1943-05-17T00:00:00Z
Private life
Examen
1918-01-01T00:00:00Z
1919-01-01T00:00:00Z
Private life
1919-01-01T00:00:00Z
1940-01-01T00:00:00Z
Private life
1944-01-01T00:00:00Z
1989-01-01T00:00:00Z
Private life
1940-01-01T00:00:00Z
1944-01-01T00:00:00Z
Private life
1936-10-01T00:00:00Z
1939-09-01T00:00:00Z
Carreer
1940-09-01T00:00:00Z
1941-11-01T00:00:00Z
Carreer
1941-11-01T00:00:00Z
1943-01-01T00:00:00Z
Carreer
{"selectable":false,"max":"1994-01-01T00:00:00Z","min":"1913-01-01T00:00:00Z"}

References

À propos de cette page

Rédaction : ©Loïc Lutz